Pourquoi nettoyer et entretenir sa VMC ?

Une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) doit être régulièrement entretenue. La loi exige de le faire au moins une fois par an par un professionnel. Un manque d’entretien peut avoir des conséquences néfastes sur votre logement et la santé de ses occupants. Le mauvais entretien d’une VMC peut entraîner de moisissures, des problèmes d’humidité ou polluer l’air ambiant à l’intérieur. Il est donc essentiel de faire entrer dans vos habitudes le nettoyage et l’entretien VMC.

Pourquoi entretenir sa VMC ?

La principale fonction d’une VMC est d’évacuer les éléments polluants vers l’extérieur de l’habitat. Si vous ne nettoyez pas votre VMC au moins une fois par an, ce système s’encrasse inévitablement et accumule les poussières. Ce qui entraîne le vieillissement prématuré du matériel. Ainsi, comme un ventilateur qui se retrouve couvert de déchets et de poussière une VMC mal nettoyée ne fonctionnera plus correctement. La poussière entraînera une saturation des moteurs compte tenu du fait qu’il continuera d’aspirer plus d’air qu’avant. Il est possible que le système surchauffe et cela peut provoquer des étincelles, ou pire encore des incendies. Par ailleurs, si votre VMC ne fonctionne pas bien, l’état de santé de tous les résidents sera menacé. Une maison contenant un taux d’humidité supérieur à la normale peut provoquer des virus, des bactéries et/ou des acariens. De plus, votre facture de chauffage augmentera.

Comment nettoyer sa VMC ?

Pendant l’hiver, l’utilisation de ce système est plus intense, à cause du manque d’aération et du chauffage. Le meilleur moment pour réaliser un grand nettoyage de votre VMC est donc le printemps. Tout d’abord, par mesure de sécurité, il faut couper l’électricité avant de nettoyer votre VMC. Ensuite, démontez les bouches d’aération qui sont les objets les plus sales. Puis retirez la poussière à l’aide d’un chiffon humide ou d’un aspirateur et trempez-les dans de l’eau chaude diluée dans du dégraissant. Enfin, nettoyez le ventilateur et les filtres et l’intérieur des tuyaux. Attention à ne pas les mouiller, car certaines pièces pourraient se corrompre.

Faire appel un professionnel pour confier sa VMC

Tous les 2 à 3 ans, il est recommandé de confier l’entretien VMC à un professionnel. Il procédera au nettoyage de l’équipement complet et vérifiera le bon fonctionnement de tous les éléments. À noter que cet entretien, réalisé par un spécialiste, est obligatoire pour les VMC à gaz. La loi demande de faire le nettoyage de sa VMC au minimum une fois par an par un professionnel, et tous les 5 ans, celui-ci se doit de venir changer ou nettoyer les différentes composantes.

 

Chauffage d’appoint : lequel choisir ?
Electricité biotique : mais qu’est-ce que c’est ?